Coaching MCL

Services de coaching professionnel avec Michel C. Lavoie, PCC

Archive for the ‘Encore/FAQ’ Category

Encore/FAQ-5: Trouver le coach personnel et d’affaires qui vous convient parfaitement

without comments

Quelques questions pour vous aider à trouver le coach idéal:

  1. Est-ce que le coach a de l’expérience?
  2. Est-ce qu’il manifeste de l’empathie?
  3. Est-il centré sur moi? Sait-il m’écouter?
  4. Est-ce qu’il répond à toutes mes questions?
  5. A-t-il une formation d’un institut reconnu par la International Coach Federation?
  6. Est-ce que sa pratique est régit par un code d’éthique professionnel?
  7. A-t-il bien expliqué les grandes lignes et la logistique du processus de coaching?
  8. Est-ce que je me sens en confiance avec ce coach?
  9. Suis-je prêt à m’engager à travailler avec ce coach pour une période de trois mois ou plus?

Written by Michel

July 11th, 2007 at 3:09 pm

Posted in Encore/FAQ,Français

Encore/FAQ-4:Avez-vous l’habitude de procrastiner?

without comments

Répondez aux 10 questions suivantes:

1. J’ai souvent besoin de plusieurs jours avant de ma décider à faire des tâches que je voulais faire immédiatement.

2. Je commence souvent des tâches que je ne finis pas.

3. Les tâches que je n’ai pas terminées me tracassent.

4. Je me sens souvent coupable parce que je sais que j’ai repoussé des échéances.

5. Je traîne souvent des lettres affranchies pendant plusieurs jours avant de les poster.

6. Je commence chaque jour avec une idée claire de ce que je veux accomplir pendant la journée.

7. Je complète souvent des tâches plus tôt que prévu.

8. Je suis discipliné quand il s’agit de suivre mes plans.

9. Je peux organiser mes journées de manière à ce que le soir venu, j’aie l’impression d’avoir accompli les tâches les plus importantes.

10. Je ne laisse pas les choses les plus importantes de ma vie se perdre dans le stress du quotidien.

__________________

Chaque réponse vaut entre un et quatre points. Pour les questions 1 à 5, un correspond à une réponse négative, quatre à une réponse positive. Pour les questions 6 à 10, un correspond à une réponse positive, quatre à une réponse négative. Plus le total des points est élevé, plus on est sujet à la procrastination. Ce test a été validé auprès d’un échantillon de 111 personnes, qui avaient un score moyen de 25.

Mathieu Perreault dans La Presse)/ source du test: Université libre, Berlin, 2000

Written by Michel

May 13th, 2007 at 2:28 pm

Posted in Encore/FAQ,Français

Encore/FAC-3: Comment apprendre à poser les bonnes questions pour se centrer sur le succès..

without comments

Au lieu de focuser sur ce qui ne fonctionne pas présentement, se donner le réflexe de se poser des questions énergisantes qui nous ramènent à l’action positive:

“Quels sont les éléments de ma vie dont je suis le plus heureux présentement? Pour quelles raisons en suis-je heureux? Quelle effet ces aspects de ma vie ont-t-elles sur moi présentement?”

“Qu’est-ce qui m’emballe et me motive le plus présentement? Pour quelle raison est-ce que je me sens si stimulé? Quel effet cela a-t-il sur moi présentement?”

“Quelles trois actions pourrais-je entreprendre aujourd’hui qui me stimuleraient et qui me relanceraient dans l’action?”

Written by Michel

March 20th, 2007 at 3:29 pm

Posted in Encore/FAQ,Français

Encore/FAQ-2

without comments

Q: Comment peut-on devenir plus conscient de ses croyances limitantes?

Plusieurs croyances peuvent saboter les réussites d’un individu. Il y a des pratiques qui aident à devenir plus conscient de ces croyances limitantes. Il y a la méditation, la visualisation, bien sûr. On fait le silence en soi. On visualise quelque chose qu’on désire. On observe les croyances qui remontent à la conscience. Il y a plusieurs façons d’aborder les croyances limitantes.

Souvent, ce processus débouche sur quelque chose qu’on ne veut pas. “Je ne veux pas manquer mon coup, je n’aurai pas deux chances.” Derrière cette représentation interne, il y a habituellement une croyance limitante. “Une pensée-barrière”. On se retrouve alors dans le vif du sujet. On pourrait alors prendre conscience d’une croyance limitante du genre “je n’ai pas assez de sens des affaires pour réussir ce projet.”

Lorsqu’on focus sur ce qu’on ne veut pas, ce qui nous fait peur, ce qui nous inquiète, sur ce qu’on veut éviter, c’est qu’on touche souvent à des croyances négatives.

La clé du succès, c’est de focuser sur CE QUE L’ON VEUT au lieu de ce que l’on veut pas et de poser des questions qui permettent de centrer l’attention sur CE QUE L’ON DÉSIRE. “Qu’est-ce que je veux dans cette situation? Qu’est-ce que je veux vraiment? Quelle serait la première étape dans le processus d’atteindre ce que je veux vraiment?” Ce type de questions a pour but de mettre l’individu en action.
En agissant ainsi, on passe d’une croyance limitante ou négative à une état qui focus sur le résultat positif voulu et sur les croyances positives qu’on doit créer pour l’atteindre.

Written by Michel

March 4th, 2007 at 1:19 pm

Posted in Encore/FAQ,Français

Encore/FAQ-1 Le psychothérapeute, le formateur, le consultant, le coach…

without comments

Q-C’est facile de confondre la profession de coach, de formateur, de psychothérapeute, de mentor ou de consultant. Quelles distinctions faut-il faire?

R-Parce que le coaching est une profession en émergence, on le retrouve souvent combiné à d’autres rôles professionnels : psychothérapie, mentorat, gestion, consultation et formation. En France, par exemple, plusieurs psychanalystes font du coaching.

• Le mentor est une relation de partenariat entre une personne expérimentée et une personne qui veut se développer, le protégé. Le mentor a de l’expérience et des connaissances. Il initie le protégé. Il lui transmet un savoir et un savoir faire.
• Le thérapeute vise le bien-être de son client. Il tente de mettre à jour des conditionnements du passé, des dysfonctions psychologiques et des croyances qui pourraient être à la source de souffrance du client. Le thérapeute fait appel au questionnement habituellement afin de faire prendre conscience à son client de la cause de ses problèmes pour l’amener vers l’amélioration et le bien-être.
• Le consultant est un expert qui donne son avis sur une situation donnée, une expertise pour résoudre une problématique ou un diagnostic organisationnel. Il analyse une situation, pose un diagnostic et suggère une solution.
• Le formateur aide un individu à développer des connaissances ou des compétences et des habiletés dans un champ d’action particulier. Les objectifs sont définis d’avance. Le formateur a un contenu à livrer pour développer les connaissances, les habiletés du client.
• Le coach forme un partenariat avec son client. Le coaching s’appuie sur des échanges et des actions concrètes en vue d’atteindre les objectifs personnels, professionnels ou d’affaires, de réaliser une transformation ou d’améliorer une performance. Le coaching ne place pas l’accent sur une problématique quelconque du client mais il est centré sur l’avenir et sur les solutions. L’expert dans cette relation est le client. C’est lui qui détermine les objectifs, le rythme, et il est celui qui découvre des pistes de solution. Le coach ‘mène de l’arrière’, c’est-à-dire qu’il donne du feed-back, il voit ce qui manque pour réussir, pour améliorer et pour aller plus loin. Il sait écouter, il pose des questions ouvertes et puissantes et il adresse des requêtes parfois audacieuses.

Source : Les Sources du Coaching; Coaching de Gestion, Inc., 2004-2005.

Written by Michel

January 28th, 2007 at 8:51 am

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button Digg button