Coaching MCL

Services de coaching professionnel avec Michel C. Lavoie, PCC

Archive for the ‘Articles fr.’ Category

Une formule facile de coach…

without comments

E+R=RÉSULTATS
petite formule de coach facile à utiliser…

C’est Socrate, le grand-père du coaching, qui avait dit : « Connais-toi même, car une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue. » Et Carl Yung d’ajouter… « Celui qui cherche à l’extérieur rêve, celui qui regarde à l’intérieur s’éveille. »

Oui, la connaissance de soi est la base pour entreprendre toute transformation sur le plan personnel. Un coach sait que l’élargissement de la conscience de son client est la voie royale qui le conduira à dépasser ses propres limites. Ce processus est au centre de tout coaching réussi.

Avec son coach, le client vient à voir ses angles mort. Les croyances, les valeurs, les filtres, conditionnements et habitudes qui l’empêchent d’avancer comme il le souhaiterait. Il vient à comprendre de l’intérieur ce qui manque chez lui pour réussir pleinement sa vie. Avec une perception de lui-même améliorée, le client peut mieux apprécier ses forces, ses aspirations, la façon qu’il perçoit son environnement et la façon qu’il interagit avec les autres, sa famille, ses collègues au travail.

Le corollaire à tout cela? Il apparaît un sens accru de responsabilité chez le client. Le coaché vient à comprendre qu’une seule personne est responsable pour la qualité de sa vie : lui-même. Ça veut dire prendre la responsabilité de 100% pour tout ce qu’il éprouve dans sa vie. C’est-à-dire le niveau des réalisations, les résultats produits, la qualité des relations, la santé physique même! On vient à voit qu’on ne peut plus blâmer les circonstances, les autres, ses parents, le thème astrologique (sic), la conjointe, le chien familial pour sa situation. Prendre 100% de responsabilité signifie qu’on vient à comprendre qu’on crée à peu près tout ce qui nous arrive. C’est renoncer au rôle de victime, on cesse de blâmer les circonstances. Comment?

E+R=Ré (événement+réponse=résultat)

Voilà, la formule 100% de responsabilité. On la doit à Jack Canfield dans son livre Principles of Success. Il affirme que chaque résultat que nous rencontrons dans la vie (le succès, l’échec, la richesse, la pauvreté, la joie ou la frustration) est le résultat de la façon dont nous avons répondu à un événement antérieur ou actuel dans notre vie. Donc, il affirme que si nous n’aimons pas les résultats que nous recevons actuellement, nous avons deux choix :

1) Nous pouvons blâmer l’événement (E) pour notre manque de résultat (Ré). Nous pouvons blâmer les événements extérieurs, les circonstances pour tout ce qui nous arrive. Il y aura toujours une excuse pour tout.
2) Mais, nous pouvons plutôt tout simplement changer nos réponses (R) face aux événements (E) jusqu’à ce que nous obtenions les résultats (Ré) que nous souhaitons. En d’autres termes, nous pouvons transformer notre façon de penser, de communiquer, de réagir, de faire les choses. C’est cesser d’opérer en « mode pilote automatique » et selon nos vieux conditionnements. C’est élever son niveau de conscience, C’est reprendre le contrôle de nos pensées, de nos croyances, de nos comportements, de notre façon de prendre nos décisions. C’est, somme tout, de vivre d’une façon plus consciente, plus intentionnelle, comme le suggérait Socrate. Devenir plus ‘attentif’…

« Si vous continuez à faire la même chose, vous obtiendrez toujours les mêmes résultats »

Donc, si nous n’aimons pas nos résultats, modifions nos réponses aux événements. S’il est vrai que nous avons le contrôle sur 3 choses dans nos vies : nos pensées, les images que nous visualisons et les actions que nous prenons (comportements). C’est la façon dont nous utiliserons ces 3 réalités qui déterminera tout ce qui nous arrivera, les résultats que nous produisons dans notre vie. Par exemple, transformer des croyances négatives en pensées habilitantes, changer d’habitudes, varier les lectures, changer son cercle d’amis…

C’est vrai, si nous voulons de nouveaux résultats, il faut commencer à faire les choses d’une nouvelle façon…

Written by Michel

December 17th, 2013 at 2:24 pm

Michel C. Lavoie, P.C.C., Coach professionnel pour Liaison

without comments

Que ce soit pour changer de carrière ou pour améliorer sa santé, le coaching professionnel gagne en popularité. On associe généralement le mot coach à l’entraînement d’athlètes. Mais il y a aussi des coachs de vie, des coachs d’affaires et de carrière. La clé, c’est que le travail du coach est d’aider le client à se créer une vision et à libérer son plein potentiel.
«En coaching, le client est l’expert. Il a les outils pour réussir et le coach s’assure qu’il les utilise». J’ai travaillé plus de 35 ans dans le milieu de la télévision, à Radio-Canada et à la CBC. Lorsque j’ai quitté Radio-Canada en 1997, je suis allé produire dans le privé (Conscient et Zone 3). J’ai parti ma propre compagnie MMMédia en 2000 et j’ai continué à travailler en télévision. Mon dernier projet : en janvier 2010, je suis allé en Éthiopie travailler sur un documentaire, Le Dernier Jésuite, qui sera diffusé à SRC à l’automne.
En 2003, j’ai commencé à étudier le coaching professionnel. Je cherchais une nouvelle carrière que je pourrais poursuivre encore longtemps tout en travaillant de chez-moi avec un horaire flexible. J’ai reçu mon accréditation en 2005. Il s’avère que cette décision de travailler comme coach professionnel P.C.C. fut une des meilleures de ma vie.
Selon les finalités recherchées –le coach est celui qui aide le client à améliorer ses relations, sa performance au travail ou même une perte du poids – le coach aide la personne à développer une vision de ce qu’elle désire et ensuite à se fixer des objectifs. Il est important d’avoir des résultats concrets. Le tout pour être le plus heureux possible, d’apprendre à vivre totalement dans le présent en réalisant son plein potentiel, et de développer sa pleine créativité comme humain. Tous mes clients réussissent dans leur démarche.
Grâce à des requêtes audacieuses, on sort aussi les gens de leur zone de confort pour les mettre en mouvement. Pour dépasser les limites. Pour dépasser les peurs et les pensées limitantes. Pour se réaliser le plus totalement possible. Souvent, les individus aspirent à plus de qualité dans leur vie; ils veulent changer sans savoir comment s’y prendre. Le problème est la confiance. Comme expert du changement, le coach sert de guide.
Le coach travaille sur le présent et l’avenir et le psychologue interviendrait davantage dans le passé. Une psychothérapie s’avère mieux indiquée pour une personne qui a un problème de santé mentale ou une souffrance psychologique. Lorsque nécessaire, je n’hésite pas à référer mes clients à un psychologue.
Flexible, le coaching se passe au téléphone: une première rencontre et ensuite des entretiens téléphoniques hebdomadaires d’une heure. En moyenne, un coach suit son client entre 8 et 12 sessions. Souvent les clients reviennent pour une ‘mise au point’ quelques années plus tard…
Un coach est un agent de changement pour développer des habitudes de gagnants comme celles des athlètes professionnels. À proscrire à ceux qui ne veulent pas passer à l’action!

Written by Michel

July 28th, 2010 at 1:30 pm

Michel C. Lavoie, coach professionnel

without comments

L’EXPRESS DE VILLE MONT-ROYAL /2009-04-14

Que ce soit pour changer de carrière ou pour améliorer sa santé, le coaching gagne en popularité. Deux coachs de Ville de Mont-Royal racontent.
On associe généralement le mot coach à l’entraînement d’athlètes. Mais il y a aussi des coachs de vie et de carrière. «Un coach aide la personne à libérer son plein potentiel», résume Michel Lavoie, coach de vie et d’affaires.

«En coaching, le client est l’expert. Il a les outils pour réussir et le coach s’assure qu’il les utilise», explique Michel Lavoie, qui a travaillé plus de 30 ans dans le milieu de la télévision et du cinéma. Coach de carrière, David Dussault corrobore: «Le coach est là pour garantir que les gens marchent vers leurs buts.»

Selon les finalités recherchées – améliorer ses relations, sa performance au travail ou perdre du poids – le coach aide la personne à se fixer des objectifs et à développer une vision de ce qu’elle désire. Le tout pour mieux travailler dans le présent.

«Grâce à des requêtes audacieuses, on sort aussi les gens de leur zone de confort pour les mettre en mouvement», continue Michel Lavoie, accrédité par la Fédération internationale des coachs depuis 2005.

De son côté, David Dussault s’attaque aux transitions de carrière. «Des gens veulent changer sans savoir comment s’y prendre. Le problème est la confiance. Les aptitudes sont transférables et le coach sert de guide.»

Mais attention: n’importe qui peut utiliser le titre de coach. Il y a bien des fédérations et des associations auprès desquelles une personne peut se former et s’accréditer, mais il n’y a pas une formation type qui permet d’obtenir le titre comme pour un psychologue.

D’ailleurs, le coach travaille dans l’avenir et le psychologue intervient davantage dans le passé. Une psychothérapie s’avère mieux indiquée pour une personne qui a un problème de santé mentale ou une souffrance psychologique. Lorsque nécessaire, Michel Lavoie n’hésite pas à référer ses clients aux psychologues.

Flexible, le coaching se passe au téléphone: une première rencontre et ensuite des entretiens téléphoniques hebdomadaires d’une heure. En moyenne, un coach suit son client entre 12 et 16 sessions et le taux horaire est de 100$.

Un coach est un agent de changement pour développer des habitudes de gagnants comme celles des athlètes professionnels. À proscrire à ceux qui ne veulent pas passer à l’action!

Written by Michel

July 29th, 2009 at 10:52 am

Un aperçu de l’univers du producteur de télévision

without comments

Le travail du producteur

•    S’informer : que veut le diffuseur. Différentes façons : rencontres, congrès, marchés, festivals, trade magazine, appel de projets
•    Trouver-développer des bonnes idées : créer une équipe de travail/brainstorm, recherche et rédaction du projet. Originalité ; faisable ; finançable ; vendable ; intéresser des partenaires
•    Pitch au diffuseur : En personne ; préparer son pitch ; expliquer en quoi le projet est bon ; attirant ; adapté à la grille du diffuseur (recherche sur le produit offert) ; charme ; donner le goût au diffuseur de travailler avec vous (bend-over) ; le convaincre de la valeur du projet (cotes d’écoutes, rejoint ses objectifs qualitatifs et quantitatifs) ; projet winner, original et différent.
•    Financement : Différentes sources : licence (15-20) ; credits d’impôts, distribution ; telefilm Canada et Sodec ; commanditaires ; partnership. Long et difficile processus. Renégocier avec le diffuseur pour le faire ajuster ses licences ; etc..
•    Co-production. 30-70% (assez typique)..mais défis de faire un produit qui satisfait les marchés respectifs.
•    Monter une équipe : personnes clés : réalisateur ; directeur de production ; recherchiste ou auteurs ; monteurs, musiciens, caméramen ; techniciens, etc. etc.. On engage des argents et on procède..
•    La production : horaires de tournage ; journée de travail ; studio ou locations ; format technique utilisé etc..
•    La post-production
•    Livraison au diffuseur…(trop tard pour faire des changements)

Les qualités du producteur

Le producteur est souvent la personne qui a touché à plusieurs aspects de la professions…et doit être polyvalent.
Bonne culture générale ;
leadership (connaître destination et inspirer son équipe à le suivre)…
Sens de l’organisation ;
sens de la délégation ;
sens créatif ;
discernement dans le choix des collaborateurs ;
connaissance du milieu ;
entrepreneur ; vendeur ; (peut même avoir un côté artisan) et bon gestionnaire.
Contrôle des coûts. Savoir dire non.
Faut être déterminé.
Sécurité personnelle.
Responsable.
Savoir retirer le meilleur de chaque collaborateur et exiger le dépassement chez ses collaborateurs

En conclusion

Il y a de plus en plus de compétition dans le domaine de la production télévisuelle
Il y a de plus en plus de gens compétents et spécialisés pour compétitionner
Il faut faire de la recherche-lire-voir des films/séries TV pour se donner une culture générale…
Il faut étudier toute sa vie..on ne peut plus rester assis sur ses acquis.. les transformations technologiques changent completement le paysage et les producteurs inflexibles ne seront pas capables de se faire une place dans le marché.
Etre ouvert aux nouveautés: genres, formats. Accueillir le changment. Apprendre à vivre dans l’incertitude.

Finalement, il faut connaître sa mission—sa direction—se donner des objectifs de développement personnels et professionnels audacieux. Savoir se démarquer. Avoir son ‘brand’. Connaître son client ‘idéal’. Le satisfaire.

Written by Michel

February 13th, 2009 at 8:56 pm

Miser sur les ressources du coaché pour relever les défis

without comments

Pourquoi le coaching personnel peut-il faire la différence?

Le coaching personnel peut faire la différence car il aide les individus à se recentrer sur eux-mêmes, sur leurs valeurs et sur leurs choix. D’emblée, les personnes font appel à un coach pour une question liée à “l’extérieur”. Par exemple, ils pourraient vouloir résoudre un problème de gestion quelconque.

Mais, très rapidement, le coaching va centrer le client sur sa relation avec lui-même. Avec le temps, il pourra aborder des problématiques reliées à la gestion des relations entre employés, à son style de gestion d’équipe, à son leadership. Il pourra aussi être question éventuellement de stratégies, de la création d’une vision pour l’entreprise.
Grâce à la démarche de coaching, le client prend conscience de l’importance et la nécessité de se recentrer sur ce qui compte le plus pour lui: le capital humain. Quelles valeurs le guident? Est-ce que ses comportements sont alignés et congruents avec ses valeurs? Quels objectifs doit-il se donner pour atteindre une plus grande satisfaction personnelle et professionnelle?

La boîte à outils du coach (écoute, questionnement, reformulation, feedback, requêtes) comporte plusieurs techniques spécifiques au coaching. Toutefois, de plus en plus, le terme ‘coaching’ est utilisé pour décrire des démarches qui relèvent plus de la formation, de la psychothérapie, du mentorat, de la consultation que du coaching.
Un exemple? Dans la section de la Presse Affaires (15, novembre 2007), on pouvait lire ceci: ‘Quand le coach fait la différence’— “À partir de rencontres de consolidation d’équipe entre les deux soeurs…la coach a élaboré un plan d’action et de formation sur mesure pour combler les failles, mettant la priorité sur les problèmes les plus pressants…grâce aux conseils de leur coach, les choses vont beaucoup mieux au sein de l’entreprise.”— Il s’agit plutôt d’une description d’un travail de consultant que celui d’un coach. De quoi semer la confusion chez le lecteur.

En effet, un coach professionnel certifié ne donne pas de conseils et n’élabore pas de plans d’action pour son client. Qu’est-ce qui différencie le travail du consultant, du formateur, du superviseur, du psychothérapeute de celui d’un coach?
La psychothérapie porte sur une situation ancienne. Le coaching travaille sur l’aujourd’hui et le demain. Le coach peut laisser vivre l’émotion du client mais il intervient dans le hic et nunc.

La consultation est le regard que pose un expert sur une pratique. Il cherche à trouver des idées, des solutions pour résoudre une situation. Le consultant suggère des plans d’action; des pistes de solution. Il se place en expert. Il a une stratégie. Il est focalisé sur les aspects opérationnels ou économiques d’une situation donnée.

La formation consiste à transmettre des connaissances, des techniques, des façons de faire à un individu en état d’apprentissage.

Le coach forme un partenariat avec son client. Le coaching s’appuie sur des échanges et des actions concrètes en vue d’atteindre les objectifs personnels, professionnels ou d’affaires, de réaliser une transformation ou d’améliorer une performance. Le coaching ne place pas l’accent sur une problématique quelconque du client mais il est centré sur l’action, l’avenir, et sur la recherche de solutions. L’expert dans cette relation est le client. C’est lui qui détermine les objectifs, le rythme. Il est responsable pour découvrir des pistes de solution. Le coach ‘mène de l’arrière’, c’est-à-dire qu’il donne du feed-back, il voit ce qui manque pour réussir, pour améliorer et pour aller plus loin. Il sait écouter, il pose des questions ouvertes et puissantes et il adresse des requêtes parfois audacieuses. Contrairement au formateur ou au consultant, durant le coaching, c’est le client qui découvre ses propres solutions. Le rôle du coach est d’aider à les faire émerger. Et pour ce faire, le coach va toujours miser sur les ressources de son client pour surmonter les défis.

C’est cette dimension qui constitue la spécificité du coaching.

Written by Michel

November 21st, 2007 at 2:51 pm

Le Secret (Journal de L’Académie du Coaching vol 2 numéro 10)

without comments

Mon premier contact avec la productrice Rhonda Byrne a eu lieu en 2004, car j’espérais acquérir les droits de diffusion de sa série télévisée intitulée Sensing Murder. Quelques années plus tard, lors d’un épisode de burn-out, sa fille lui a offert le livre The Science of Getting Rich de Wallace Wattles publié en 1910. La lecture de cet ouvrage la transforme complètement et elle effectue des mois de travail et de recherche qui aboutiront dans la production d’un remarquable documentaire intitulé The Secret et du best-seller qui en a découlé.

Le secret? C’est que tous les humains travaillent avec un pouvoir, une loi. C’est la loi de l’attraction. Cela signifie concrètement que l’individu ATTIRE TOUT CE QUI LUI ARRIVE. “Thoughts become things!” Grâce à nos pensées, nous attirons à nous ce à quoi nous pensons. Michèle Cyr en avait parlé dans un précédent Journal de l’Académie (Vol 2, no 7, mars 2007) et dans son livre.

Mon intérêt pour le Secret et toutes ces discussions entourant la loi de l’attraction se situe à la jonction de la pensée créatrice que nous retrouvons dans la loi de l’attraction et le travail du coach. Comme coachs, combien de fois avons-nous posé cette question à notre client: “Que se passera-t-il dans ta vie si tu continues à opérer avec ces croyances qui te limitent?” “Quels résultats et quelles transformations pourraient arriver si tu fonctionnais seulement avec des pensées énergisantes, puissantes, positives?”

L’humain est souvent porté à se concentrer sur ce qu’il ne veut pas. “Je ne veux pas tomber malade. Je ne veux pas échouer mon examen.” Le coach incite son client à toujours mettre l’accent sur ce qu’il veut. Le subconscient ne pouvant différencier entre le positif et le négatif, il va immanquablement “CRÉER CE SUR QUOI LA PERSONNE EST CENTRÉE.”

Ou le coaching rejoint-il The Secret?

Clarifier et formuler ce qu’on veut créer dans sa vie: le coach travaille sur des objectifs puissants et mobilisateurs;

Vivre le contraire de la pensée magique: incitation à passer à l’action, à agir;

Reconnaître les barrières et les limites: responsabilisation du coaché et encouragement à reconnaiître les obstacles sans pour autant en rester là;

Regarder vers l’avenir: le coach incite à se centrer sur la finalité et non sur les obstacles.

Written by Michel

June 26th, 2007 at 4:55 pm

Le Coaching Professionnel: Êtes-vous prêt?

without comments

Entrevue de Michel Lavoie, ACC dans CTVM-INFO, le quotidien des professionnels québécois de l’audiovisuel, mercredi 31 janvier, 2007

Le coaching professionnel est une des professions qui connaît le plus de croissance depuis une dizaine d’années. Il y a plus de 12,000 coachs à travers le monde. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène. Avec toutes les transformations que connaît le monde du travail et de la vie personnelle, de plus en plus de leaders reconnaissent qu’une culture de coaching représente un atout important pour leur compagnie. Parce que c’est la qualité des ressources humaines qui composent l’entreprise qui fait toute la différence dans un univers de plus en plus concurrentiel, le coaching est un outil puissant de changement. Les bénéfices du coaching sont entre autres; une productivité améliorée, la création d’un environnement stimulant qui responsabilise les individus, la mise en place d’un travail d’équipe plus efficace, des employés plus motivés et un taux de fidélité accru aux objectifs de l’entreprise.

“Ma mission comme coach personnel et d’affaires, nous dit Michel Lavoie, est de créer un environnement de confiance pour le client afin de l’accompagner de son état présent à l’état qu’il souhaite atteindre. Je l’aide à créer une vision et à se donner des objectifs et un plan d’action concrets. Je l’assiste à donner un sens à son action; à confronter les obstacles et à libérer son plein potentiel. Comme coach, je mets toute mon expérience au service des autres. J’accompagne mes clients par une approche de questionnement et de mise en place d’actions à réaliser. Je les aide à obtenir ce qu’ils veulent vraiment dans leur vie. Le coach fournit une structure, une direction, de la précision, des outils et l’encouragement dont le client nécessite pour persévérer et atteindre ses objectifs plus rapidement et plus efficacement. Travailler avec un coach est bien évidemment une meilleure alternative que de persévérer seul.”

Qui sont les individus qui font appel aux services d’un coach professionnel?

  • Les personnes qui recherchent une vision renouvelée et une stratégie concrète pour réaliser leurs objectifs d’affaires, professionnels et personnels.
  • Les personnes qui font face à des défis nouveaux et imprévus, qui sont en transition de carrière et qui veulent décider dans quelle direction s’engager.
  • Les personnes qui désirent développer efficacement leur style de leadership ou qui veulent se développer professionnellement.

L’acte d’engager un coach accrédité sous-entend que l’individu est finalement décidé à obtenir les résultats qui dépassent ceux qu’il connaît présentement. Dans le monde sportif, la différence entre un amateur et un professionnel est que ce dernier a toujours un coach. Le rôle du coach consiste à détecter ce qui pourrait aider l’athlète à progresser plus rapidement vers la réalisation de ses objectifs. Le but final: le succès recherché par le client.

“Mes clients proviennent surtout du monde de la télévision et du cinéma, précise Michel Lavoie. C’est un univers dans lequel j’ai oeuvré pendant plus de 30 ans. Comme coach professionnel accrédité, je peux mettre mon expérience et mon réseau de contacts au service de mes clients. Accompagner, aider et voir mes clients atteindre leurs objectifs et réussir leurs projets me procure beaucoup de satisfaction. Il me ferait plaisir de vous accompagner dans l’atteinte de vos objectifs si vous êtes prêt à entreprendre cette aventure extraordinaire”.

Written by Michel

February 2nd, 2007 at 6:45 pm

Une 3e carrière passionnante: le coaching

without comments


Quelqu’un a dit que nous passons les premières 25 années de nos vies à apprendre; un autre bloc de 25 années à bâtir, accumuler et consolider et les dernières 25 années à contribuer et faire bénéficier les autres de notre acquis et expérience de vie. Je me reconnais dans ce cliché. Une première carrière comme enseignant et une deuxième carrière de réalisateur, producteur et directeur d’émissions, gestionnaire dans le domaine de la télévision. J’ai totalement adoré cette profession et les gens formidables et talentueux avec qui j’ai pu partager tant de joies et de réalisations. Et la troisième?

Parce que la vie est comme un livre, nous en sommes les auteurs. Nous choisissons l’histoire que nous voulons raconter; nous décidons quelle sera la trame, le rythme et quels personnes qui y joueront un rôle. Plus important, nous choisissons quand tourner la page!

Il y a 3 ans, j’ai tourné une page importante dans ma vie. Je me suis lancé dans le coaching. Une 3e carrière. Cette profession répondait à mes valeurs, à mes besoins et à mon désir d’aider les autres; de faire bénéficier les autres de mon expérience et de mon soutien. Au fond, à bien y penser, au cours de ma vie professionnel en télévision, j’ai toujours agit un peu en coach avec mes collègues et employés, sans même en être conscient. Maintenant, je peux agir en coach de façon consciente et réfléchie.

Ce qui me satisfait le plus dans le coaching à ce jour, c’est ce partenariat et cette relation de confiance et et d’authenticité que je peux établir avec mes clients. Je suis constamment impressionné et touché quand la personne avec qui je travaille découvre (“l’instant de coaching”) son potentiel ou ce qui manque à la réalisation de ses rêves ou de ses objectifs. Quand elle prend conscience qu’elle a le pouvoir de choisir et de décider de réussir, ou encore, qu’elle comprend qu’elle possède en elle tout ce qu’il faut pour faire la différence.

J’aime préparer les séances de coaching. Me mettre ‘dans la zone’. Imaginer des stratégies aidantes. Des approches nouvelles à inventer; des questions puissantes à poser. Aussi, le coaching m’offre un cadre qui me motive à étudier, à approfondir et à faire de la recherche, à explorer, à poser des questions, et à toujours vouloir apprendre davantage. Mais, ce qui me fait vibrer le plus que tout, c’est de célébrer avec mes clients, les percées, les réussites et les succès.

Voilà donc pourquoi je suis tellement passionné par le livre que je vis présentement. Je suis très reconnaissant envers mes clients et tous ceux qui m’aident à l’écrire.

Le Journal de l’Académie,février 2006

Coaching de Gestion Inc.

Written by Michel

January 12th, 2007 at 12:33 pm

Rss Feed Tweeter button Facebook button Linkedin button Delicious button Digg button